Le chocolat belge

L'histoire du chocolat belge a ses racines déjà à l’époque des Pays-Bas espagnols. Au port d'Anvers, des livraisons de cacao de l’empire espagnol se multipliaient et les marchands l’ont vendu pour en faire du cacao à boire, une boisson de luxe pour les familles riches. Apparemment, en 1679, le maire de Zurich, Henri Escher, goûte sa première tasse de chocolat chaud à Bruxelles et décide d'exporter la recette dans son pays d’origine, qui est devenu aujourd'hui un grand concurrent du chocolat belge.

Au long du 18e siècle, le chocolat est également dégusté dans les desserts. En 1857, Jean Neuhaus ouvre à Bruxelles une pharmacie avec l'idée d'envelopper ses médicaments de chocolat afin d’améliorer leur goût. C’est ainsi que la première chocolaterie belge est née. Le fils de Neuhaus a inventé en 1912 la première praline. Dès lors, le chocolat et la praline ont conquis  toute la Belgique et ensuite le monde entier.

Aujourd’hui, des noms tel que Léonidas, Galler, Côté d’Or,…  sont connus par tout le monde et sont toujours considérés comme un délicatesse.

 

Source image :  https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/4/48/Chocolat_C1.JPG

Par Vi..Cult... (Travail personnel) [GFDL (http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html), CC-BY-SA-3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/) ou CC BY-SA 2.5-2.0-1.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.5-2.0-1.0)], via Wikimedia Commons

Verlinden, M. (06.02.2014). Le retour aux sources du chocolat belge. Accès le 17.025.207 sur le site http://www.lesoir.be/420346/article/styles/cuisines/2014-02-06/retour-aux-sources-du-chocolat-belge

Auteur: 
Joëlle, 17, Gemmenich, DE, 2017