Le « chinois-frites »

Beaucoup de Chinois viennent vivre en Belgique. Autrefois, ils ouvraient un restaurant pour partager leur cuisine avec nous, bien qu’elle ne soit pas vraiment orientale. Ils le font encore aujourd’hui, mais beaucoup de Flamands disent « bah » à ces restaurant, ils n’ont pas toujours beaucoup de succès ici. De plus en plus de restaurants chinois font faillite.

Depuis quelques années, disons depuis 2012, il semble que les Chinois aient trouvé une solution. Ils ont arrêté d’ouvrir tant de restaurants, et ils ont commencé  à ouvrir des friteries. Bien sûr, c’est génial ! Les friteries n’ont que du succès chez nous !

J’estime qu’on voit un Chinois dans la moitié de friteries ici. Nous avons même inventé un mot pour le Chinois qui exploite quelque chose qui est typique pour la Belgique: frietchinees. Comment est-ce que je dois traduire cela? Chinois-frites ? Le mot est tellement connu que nous l’avons élu mot de l’année du dictionnaire Van Dale en 2012. Rigolo, n’est-ce pas ?

Source image : http://sentsebadminton.be/web/wp-content/uploads/2013/11/frietchinees-23...

Auteur: 
Jan, Oevel, 17, NL, 2015