“Vlaai” du Limbourg (à ne pas confondre avec le vlaai d’Alost !)

Les vlaaien sont très connus dans les deux provinces limbourgeoises (belge et néerlandaise!) Deux ingrédients sont à la base du vlaai : la pâte de levure - qui ressemble à la pâte de pain - et le rembourrage aux fruits. Vu qu’il y a beaucoup de fruitiers dans les deux Limbourg, il n’est pas étonnant de voir que de grandes quantités de vlaaien y sont produites et consommées. Un dimanche n’est pas dimanche sans vlaai. En effet, quand je vais chez mes grands-parents à Maaseik, un dimanche, nous mangeons toujours du vlaai. Chaque réunion, en famille, entre amis, entre collègues s’accompagne d’une bonne tasse de café et d’un morceau de vlaai.

Le vlaai que je préfère personnellement est celui aux abricots. Un vlaai particulier est celui au crumble : knöbbelkesvlaai. Le crumble, fait de beurre et de cassonade, ressemble à des knöbbelkes, un mot patois pour « petits boutons ». Le ö dans knöbbelkes nous rappelle l’influence allemande. En effet, l’Allemagne n’est pas loin!

Si vous êtes dans la région et que vous voyez au menu d’un café, d’une brasserie ou d’un restaurant « koffie met vlaai » , n’hésitez pas à commander « ö stökske knöbbelkesvlaai » / un morceau aux petits boutons! Espérons qu’on ne vous dira pas « De vlaai is op. » / sens littéral « Il n’en reste plus. » ; sens figuré « La fête est terminée ! ». Bon appétit !

Source image : http://www.zelfmaakrecepten.nl/zelf-limburgse-vlaai-maken/

Auteur: 
Emma, Leuven, 16, NL, 2016